Vous mangez de façon compulsive ? Vous souffrez peut-être de cette maladie !

Si vous mangez de façon compulsive, sans même avoir faim, et que vous ne vous sentez jamais satisfait, cet article vous intéresse. Ce comportement peut être causé par une hyperphagie anxieuse ou une polyphagie, c’est un trouble de l’alimentation peu connu mais assez commun. Et cela peut être très dangereux.

Quand on pense aux troubles de l’alimentation, on pense à l’anorexie et à la boulimie, mais on ne pense pas à l’hyperphagie. Cependant, beaucoup plus de personnes que nous pouvons le penser en souffrent. Il est normal de subir une perte d’appétit ou un gain d’appétit à certains moments pour des raisons émotionnelles. Le stress ou les soucis peuvent influer sur notre envie de manger.

Certaines maladies, telles que l’hypoglycémie, l’hyperthyroïdie ou le diabète, augmentent le désir de manger pour ceux qui en souffrent. Et n’oubliez pas l’usage de certains médicaments, tels que les antidépresseurs ou les corticostéroïdes, qui vous donnent souvent faim.

Mais lorsque le gain d’appétit se maintient sur le long terme et que nous mangeons de façon incontrôlable, compulsive et surtout inconsciente, nous devons nous inquiéter. Il est possible que cela soit dû à une hyperphagie anxieuse. C’est un trouble psychologique dont on parle peu, mais qui peut poser un gros risque pour la santé.

Parce que normalement, ceux qui souffrent d’hyperphagie anxieuse ne mangent pas seulement sans s’arrêter et en grande quantité. Ils ont également un penchant pour les aliments moins sains, riches en graisses et en sucres. En réalité, les personnes souffrant d’hyperphagie ne mangent pas parce qu’elles ont faim. Elles le font parce qu’elles souffrent d’anxiété.

Les aliments industriels et ultra-transformés provoquent souvent une sensation de satisfaction presque immédiate dans le cerveau. Leur teneur élevée en sucres, en sel et en graisses agit dans le système nerveux comme une drogue et vous rend heureux et vous détend. Ce n’est pas un hasard si, lorsque nous nous sentons tristes, nous mangeons du chocolat et non du brocoli.

L’hyperphagie anxieuse peut entraîner une prise de poids importante, dont les patients ne sont pas conscients au début. Ils mangent et mangent jusqu’au jour où ils réalisent à quel point ils ont pris du poids. Mais en plus, ils risquent de souffrir d’autres maladies, telles que l’hypertension, l’hypercholestérolémie ou le diabète.

Hyperphagie anxieuse, que pouvez-vous faire ?

Tous les troubles de l’alimentation sont compliqués à résoudre par nous-même. L’intervention de nutritionnistes et de psychologues qui nous donnent des outils pour modifier nos recommandations en matière d’alimentation est nécessaire.

Cependant, lorsque vous savez que vous mangez de manière compulsive, vous pouvez essayer de prendre certaines mesures à la maison. Au fond, l’hyperphagie anxieuse est le contraire du « mindful eating ». Ce qui se traduirait en français par « manger consciemment ».

Le « mindful eating ». n’est rien de plus qu’une branche du « mindfulness » spécifiquement axée sur la nourriture. Dans un monde qui va de plus en plus vite, les défenseurs du « mindful eating » proposent de manger lentement, en se concentrant sur ce que nous faisons.

Oubliez la télévision ou votre téléphone portable pendant que vous mangez. Concentrez toute votre attention sur le plat. Mâchez et savourez lentement. Dans une première phase, vous pouvez compter le nombre de fois où vous mâchez chaque bouchée avant d’avaler. Ainsi, petit à petit, vous pourrez concentrer toute votre attention sur la nourriture avec un minimum d’effort. Manger consciemment est un exercice qui demande du temps et du dévouement. Il faut être persévérant, et petit à petit, vous pourrez améliorer vos habitudes alimentaires.

Il existe également d’autres astuces qui, sans résoudre le problème d’anxiété, rendent au moins notre consommation moins excessive et moins nocive. Vous pensez manger avec anxiété et sans contrôle, évitez autant que possible les aliments les plus caloriques et ultra-transformés.

Ne laissez pas le réfrigérateur vide, car rien ne vous causera plus d’angoisse que de ne rien manger. Il suffit de remplacer ces aliments par d’autres plus sains. Remplacez les chips par des fruits secs à faible teneur en sel, des olives ou des cornichons. Les biscuits sucrés au chocolat noir. Les yaourts, les crèmes anglaises et les glaces à base de coings ou de fruits.

Et un dernier conseil. Si vous pensez que votre envie de nourriture est trop grave, n’ayez pas peur de consulter un psychologue, un nutritionniste et un endocrinologue pour vous aider.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *